Oaxaca, 15 jours de bonheur à l’état pur !

Oaxaca, 15 jours de bonheur à l’état pur !

Oaxaca,

Vallée de Zimatlan : Ocotlan de Morelos, San Martin de Tilcajete, San Bartolo Coyotepec, Cuilapan de Guerrero

Vallée de Tlacolula : Santa Maria El Tule, Teotitlan del Valle, Tlacolula, Mitlan, Hierve el agua

 

 

Nous quittons les plages du Pacifique pour les vallées centrales mexicaines, sans savoir que nous allons les visiter de façon beaucoup plus originale que nous ne l’avions initialement pensé !

 

De Oaxaca (prononcez « Ouaraca« ), les visiteurs connaissent généralement ses monuments, sa tradition culinaire ou ses nombreuses et superbes fêtes folkloriques. Personnellement, nous passerons 8 jours à explorer en véhicule ses environs et … presque autant à partager le quotidien de la famille du mécano chez qui nous faisons réparer le CC !

 

Et, devinez ce qui nous a le plus enchanté ? C’est ce nouveau partage, agrémenté également de la rencontre de plusieurs familles de voyageurs  que je connaissais via internet. Ce qui me conduit à cette réflexion : toutes ces années passées à voyager aurons au-moins servi à nous montrer que 95 % de l’humanité est potentiellement formidable, nos médias pourris n’insistant que sur le 5 % de vermine qu’elle comporte pour nous effrayer et mieux nous contrôler par la peur. Nous n’avons jamais vécu au pays de Oui-Oui, avons comme tout le monde été trompés, volés, agressés (en France d’ailleurs), mais la proportion de mauvaises rencontres reste insignifiante par rapport à celle de belles rencontres. Et tandis qu’un français se faisait enlever au Nevado de Toluca, soulignant que les mauvaises expériences sont évidemment possibles et que la prudence reste toujours de mise, nous, nous rencontrions de formidables mexicains !

 

 Un article fleuve, mais il était difficile d’en écrire moins !

 

PS – Accrochez-vous car les plus belles photos sont à la fin !

Lire le reste de cet article »

Le Mexique, la cote Pacifique et nous : 5 jours au Paradis ou presque …

Le Mexique, la cote Pacifique et nous : 5 jours au Paradis ou presque …

Playa Ventura, Laguna de Chacahua, Puerto Escondido, El Mazunte, Puerto Angel

 

 

Sur Terre, il existe deux types de personnes :

– l’humanité entière pour qui les vacances de rêve sont synonymes de mer turquoise, de sable fin, de transats, de farniente ou de surf, de fruits de mer à déguster, de cocktails à siroter au coucher du soleil…

– et puis, nous … Oui, nous ! Pour qui plage ne rime avec qu’avec ennui profond, chaleur et moustiques…

 

Autant vous dire que la chance pour que nous passions par la côte Pacifique lors de ce séjour était particulièrement mince, subjugués que nous étions par le Mexique de l’intérieur. Et puis … Nous rappelant que pour le reste du monde, ce dernier est avant tout synonyme de plages paradisiaques, nous nous sommes dit que nous ne voulions pas passer à côté de quelque chose potentiellement énormissime ! Le hasard faisant bien les choses, nous étions en plus à proximité immédiate de la côte : à peine 7 heures de route ! Une paille à l’échelle de l’Univers. C’était donc parti ! Lire le reste de cet article »

A la découverte des superbes régions entourant Mexico City

A la découverte des superbes régions entourant Mexico City

Etat de Puebla :Puebla, Cholula,

Etat de Morelos : Tepoztlan, Xochicalco

Etat de Guerrero : Grottes de Cacahuamilpa, Taxco

Etat de Mexico : sanctuaire des papillons, Valle Bravo, Metepec, Malinalco

 

Voir aussi :

4 pueblos vraiment magicos au nord de Mexico City  : Dolores Hidalgo, Tequisquiapan, Tecozautla, Tehotihuacan

 

 

El Dia de los muertos étant derrière nous, nous décidons de quitter enfin Tehotihuacan pour achever de visiter les villes et régions proches de Mexico City.

 

Le camping-car n’ayant pas roulé depuis plus de 6 mois, nous nous heurtons à un petit problème au moment de lâcher les amarres : une cascade de diesel s’échappe par l’avant du véhicule hihi. Génial, ça faisait des plombes que l’occasion de se doucher au gasoil n’avait pas été donnée à Jérôme. Finalement, c’est une durite qui fuit. Le temps de bricoler le tout et une demie heure plus tard, nous sommes repartis. Douche incluse. Fallait pas moins quand même pour JC.

 

Question : que visiter cette fois-ci ? En mai, nous avions parcouru un certain nombre de pueblos magicos au nord de la capitale. Plutôt que de foncer en direction des plages du Pacifique ou du Yucatan, nous choisissons de nous attarder un peu au sud de cette dernière. Bonne pioche : en fait, il y a plein d’endroits sympas et peu courus à visiter. J’ai tellement aimé que j’ai eu du mal à sélectionner les photos et à résumer mon propos. Il s’agit donc d’un long article, mais vous allez voir que la beauté des lieux le méritait bien ! Lire le reste de cet article »

« El dia de los muertos » en Tehotihuacan ou comment transformer la Toussaint en événement hilarant

« El dia de los muertos » en Tehotihuacan ou comment transformer la Toussaint en événement hilarant

Tehotihuacan

 

Comme tout le monde, je déteste la Toussaint. Aller rendre visite à ses morts dans le brouillard d’un petit matin glauque, c’est pas mon truc. Pardonne moi maman. Alors cette année, destination le Mexique pour aller voir si on s’amuse davantage sur les tombes de ce côté de l’océan qu’en France.

 

L’occasion, nous l’avions puisque notre fidèle destrier nous attendait à Tehotihuacan en storage depuis le mois de mai. Quelques heures d’avion depuis Medellin, une arrivée au poil à 3h30 du matin à Mexico City incluant une fouille des valises par des douaniers mieux réveillés que nous (des fois qu’il s’agisse d’un vol Air Cocaïne reliant directement Escobar à El Chapo), une heure de Uber et nous y étions.

 

De là se posait une question : passer le WE férié à Tehotihuacan ou se rendre rapidos dans un lieu plus touristique avec des shows professionnels bien rodés ? La flemme familiale, la possibilité de nous éloigner du flux de perches à selfies du tourisme de masse et l’absence total d’intérêt pour les lieux « instagramables », nous ont finalement fait opter pour la première branche de l’alternative !

Lire le reste de cet article »

La région de Guatapé et ses trois extraordinaires monolithes

La région de Guatapé et ses trois extraordinaires monolithes

(Guatapé, El Peñol, San Vincente)

 

Voir aussi :

Cartes postales de Guatapé

Et si vous preniez le temps de profiter de Guatapé ?

Avec ses « zocalos » Guatapé réinvente le street-art et devient le village le plus coloré de Colombie

 

 

Aujourd’hui, j’avais envie d’écrire un peu sur les trois curiosités géologiques qui entourent de près ou de loin le village de Guatapé : les monolithes dits du Peñon, du Peñolcito et de la Piedra de El Marial.

 

Comme je lis partout que le premier est beaucoup trop touristique (ce que je confirme pour vivre juste au pied), voici une alternative pour ceux qui souhaitent s’écarter des sentiers battus et qui prennent un peu de temps pour la découverte personnelle.

Suivez le guide !

Lire le reste de cet article »

Le magnifique show floral du défilé des silleteros à Medellin

Le magnifique show floral du défilé des silleteros à Medellin

Medellin

 

Voilà 2 bonnes années que je me demandais s’il valait ou non la peine d’assister au Desfile de silleteros à Medellin, show clôturant chaque année la Feria de las Flores.

 

Comme beaucoup, j’avais vu des images à la télé qui m’avaient à la fois subjuguée par leur beauté et refroidie en raison de la foule immense et compacte assistant à l’événement (environ 800 000 personnes cette année, tout de même ^^).

 

J’avais donc bien compris que si je souhaitais le voir il me faudrait soit arriver aux aurores pour prétendre obtenir une place non payante le long des barricades délimitant le parcours du défilé, soit obtenir un billet pour l’admirer depuis les gradins payants. J’ai choisi la seconde option car la première me paraissait difficile. Pour ceux souhaitant faire comme moi, il existe un site de réservations ouvert quelques semaines avant le desfile, mais qui est rapidement pris d’assaut (ticketexpress.com.co). Par chance, j’avais obtenu une invitation par la mairie ! Ce qui ne m’a pas empêché de m’organiser un peu, de patienter beaucoup et d’avoir très très chaud hihi

 

Au final, ma patience a-t-elle été récompensée et vaut-il la peine pour vous de réserver des places pour l’année prochaine ? Lire le reste de cet article »

Medellin et Guatapé fêtent en grand les fleurs et les orchidées

Medellin et Guatapé fêtent en grand les fleurs et les orchidées

Medellin, Guatapé

 

Comme chaque année, la fête des fleurs s’est réinvitée dans notre quotidien en ce début du mois d’août ! 

 

Si Medellin reste le point d’orgue d’un événement chaque année grandiose, Guatapé, qui fêtait cette année les 100 ans de ses zocalos, n’était pas en reste non plus.

 

Petit compte rendu en photos pour les amateurs du genre ! Lire le reste de cet article »

Du voyage au long cours à l’expatriation, regards croisés de voyageurs (2)

Du voyage au long cours à l’expatriation, regards croisés de voyageurs (2)

 

(suite de l’article …)

 

Suite à l’anniversaire de notre installation en Colombie, j’ai demandé à plusieurs voyageurs de répondre à quelques questions sur leur expérience d’expatriation suite à un voyage au long cours. Aurélie (Paraguay) et Malika (Colombie) , m’ont fait l’amitié de me répondre. Voici la suite des questions … Lire le reste de cet article »

Du voyage au long cours à l’expatriation, regards croisés de voyageurs (1)

Du voyage au long cours à l’expatriation, regards croisés de voyageurs (1)

 

Pour fêter l’anniversaire de notre installation en Colombie, j’avais eu l’idée de proposer un bilan sous forme de 3 articles qui dépeignaient nos petites difficultés à prendre pied dans notre nouveau pays :

 

 

Bilan n°1- « Survivre sans mode d’emploi »

Bilan n° 2- « Profiter de la vie »

Bilan n°3- « S’intégrer »

 

 

Pour ce deuxième anniversaire, je voudrais avant toute chose rassurer mes lecteurs ! Nous avons trouvé une solution à chacun de nos problèmes : nous ne courons plus après les factures, nous mangeons à notre faim, notre voyage aux USA nous a permis de rapporter un énooooorme stock de pastilles pour lave-vaisselle (rhooo la gueule des douaniers s’ils avaient ouvert notre valise), nous picolons local … J’ai même fini par comprendre que lorsqu’un automobiliste met son clignotant à gauche, ce n’est pas pour tourner, mais pour indiquer qu’il est techniquement possible de le doubler … c’est dire à quel point nous nous sommes intégrés !  Enfin, notre Casa la vie est belle, maison d’hôtes, commence à fonctionner correctement grâce au bouche à oreille, nous permettant de faire de belles rencontres de voyageurs , tout en nous laissant  le temps de voyager ou de nous consacrer à nos autres activités. Le bonheur ou pas loin. Lire le reste de cet article »

Réserve naturelle de Rio Claro, Puerto Triunfo et San Luis : voyage aux confins de l’Antioquia

Réserve naturelle de Rio Claro, Puerto Triunfo et San Luis : voyage aux confins de l’Antioquia

Reserva natural de Rio Claro, Puerto Triunfo, San Luis

 

A proximité, voir aussi aussi le village de Cocorna 

 

Quand on regarde sur une carte l’envergure de l’Antioquia, il y a de quoi se demander si l’on parle d’un département, d’une région, voire d’un petit Etat qui aurait, au nord, ses accès à l’océan et, au sud, une assise montagnarde ! Regardez plutôt : Lire le reste de cet article »