La Colombie, le conarovirus et nous : sauve qui peut voilà le monde d’après !

La Colombie, le conarovirus et nous : sauve qui peut voilà le monde d’après !

Pour les épisodes précédents, voir ici :

 

 

Résumé : après presque 6 mois de quarantaine, de restrictions en tous genres, de brimades municipales et autres absurdités, les fous (dont nous faisons partie) ont enfin été relâchés le 1er septembre 2020 en plein pic (ou pas loin) de la pandémie. Quand je pense que certaines personnes affirment qu’il existe un complot derrière ce que nous vivons (ce qui aurait pu être rassurant, ne serait-ce que pour donner du sens à ce que nous vivons), aujourd’hui je suis en mesure d’affirmer que, malheureusement, rien de tel n’existe : nous sommes juste et uniquement gouvernés à chaque échelon de chaque pays par (rayez la mention inutile pour garder celle qui s’applique chez vous) : des girouettes, des incompétents, des dingues, des carriéristes, des planqués, des corrompus, des incohérents, des peureux, des mégalos, des trous de balles, etc, etc … Ce que la cacophonie mondiale actuelle illustre parfaitement. Quand désormais tout le monde cite Orwell, je brandis systématiquement Kafka. Avant que ma liberté d’expression ne me soit elle aussi retirée. Lire le reste de cet article »

Petit voyage déboussolant dans la Colombie d’après !

Petit voyage déboussolant dans la Colombie d’après !

Honda (Tolima), Manizales (Caldas), Termales de San Vicente (Risaralda), Finlandia (Quindio), Montenegro (Quindio), Medellin (Antioquia)

 

On l’attendait depuis plus de 6 mois cette escapade ! Mais, dans un monde désormais dirigé par les cartels du Covid (je continue à le nommer au masculin ce virus, désolée l’Académie française, mais ici on dit « el covid » et non pas « la covid »), difficile de s’échapper. J’ai relu mes articles des six derniers mois et je suis rétrospectivement contente d’avoir tout écrit, tant ce que nous avons vécu  me paraît fou.

 Vivre autrement que pour ne pas mourir était, certes, redevenu possible depuis le 1er septembre, mais nous avons préféré attendre quelques semaines supplémentaires pour nous échapper quelques jours de Guatapé

Bizarrement, ici, rien n’a changé. L’Etat s’est juste contenté de plaquer des règles sanitaires plus ou moins absurdes sur l’existant, ce qui donne souvent une impression « d’emplâtres sur jambes de bois », impression parfois très comique, parfois très anxiogène. 

Voici donc notre expérience personnelle dans la Colombie d’après : 5 endroits visités, 5 ambiances différentes et leurs lots de fous rires ou de frissons, pas seulement liés au conarovirus hélas. On voulait du dépaysement et de la nouveauté, nous en avons eus !!!

Lire le reste de cet article »

La Colombie, le conarovirus et nous : libérés, délivrés ! Mais pour quelle vie ? (6)

La Colombie, le conarovirus et nous : libérés, délivrés ! Mais pour quelle vie ? (6)

Pour les épisodes précédents, voir ici :

 

Résumé : nous entamons notre sixième mois de confinement non-stop, quand, miracle ! Une lueur apparaît dans la nuit ! Reste à savoir si la « nouvelle normalité » qu’on voudra nous imposer ne sera pas la petite soeur psychopathe de « l’ancienne imbécilité » dans laquelle nous vivions déjà ?

 

Lire le reste de cet article »

La Colombie, le conarovirus et nous : le désastre du mois d’août … (5)

La Colombie, le conarovirus et nous : le désastre du mois d’août … (5)

Pour les épisodes précédents, voir ici :

 

N.B. : je précise que les observations faites dans tous mes articles ne valent que pour Guatapé. Je suis incapable de témoigner sur autre chose que ce que je vois puisque nous sommes enfermés dans le village depuis le 20 mars. Les choses sont sûrement différentes ailleurs  … En outre, il s’agit d’un ressenti subjectif qui ne vaut pas vérité universelle.

 

Résumé : après des semaines de confinement strict, c’est désormais la débandade totale en Colombie. La grande déroute, le n’importe quoi absolu. Comme tout le monde ici, nous avons souffert de la désorganisation  du pays, ne serait-ce que moralement, ces derniers mois. Mais cette fois nous sommes projetés dans une dimension qui n’existe pas en Europe (même si en la matière, le vieux continent n’est pas une référence, vous le savez mieux que moi). Un truc de fous. Parfois j’en ris à m’en étrangler, parfois j’en pleure pour ceux qui en souffrent plus que nous. Et ils sont très nombreux.

En route pour la planète Colombie et son 5ème mois de confinement !

Et pardon à mes amis colombiens si je ne suis pas tendre, mais qui aime bien … s’étonne de tout !

Lire le reste de cet article »

La Colombie, le conarovirus et nous : le monde absurde de maintenant (4)

La Colombie, le conarovirus et nous : le monde absurde de maintenant (4)

 

Lire au préalables les épisodes précédents :

 

N.B. : je précise que les observations faites dans tous mes articles ne valent que pour Guatapé. Je suis incapable de témoigner sur autre chose que ce que je vois puisque nous sommes enfermés dans le village depuis le 20 mars. Les choses sont sûrement différentes ailleurs  … En outre, il s’agit d’un ressenti subjectif qui ne vaut pas vérité universelle.

 

Résumé : la petite Valérie, son mari et leur fils sont enfermés depuis 90 jours chez eux à Guatapé. Guatapé qui fut, de façon certaine, un des endroits les plus stricts en Colombie, voire du monde,  quant à l’application du confinement. Une chose est désormais sure : la dangerosité de ce virus est avérée : en moins de 3 mois, il a tué 90 % de nos droits et bousillé le même pourcentage de l’économie du village … Y aura-t-il un jour un monde d’après ? Lire le reste de cet article »

La Colombie, le conarovirus et nous :  3 mois fermes plus tard  ! (3)

La Colombie, le conarovirus et nous : 3 mois fermes plus tard ! (3)

Voir au préalable  :

Le très beau texte en espagnol d’une habitante du village : El tiempo silente

 

N.B :  je précise que les observations faites dans tous mes articles ne valent que pour Guatapé. Je suis incapable de témoigner sur autre chose que ce que je vois puisque nous sommes enfermés dans le village depuis le 20 mars. Les choses sont sûrement différentes ailleurs  … En outre, il s’agit d’un ressenti subjectif qui ne vaut pas vérité universelle.

 

 

Résumé des épisodes précédents  : la quarantaine s’éternise en Colombie et l’enfermement devient de plus en plus difficile pour ses habitants, dont nous. Heureusement, celle-ci doit être levée le 31 mai 2020. Comme tout le monde (c’est le cas de le dire) nous comptons les jours nous rapprochant d’une reprise de vie normale ! J’ai même prévu d’ouvrir ma dernière bière Leffe rapportée de France pour fêter ça ! En attendant, les difficultés continuent à s’accumuler …. Lire le reste de cet article »

La Colombie, le coronavirus et nous : ô rage, ô désespoir ! (2)

La Colombie, le coronavirus et nous : ô rage, ô désespoir ! (2)

Voir au préalable : La Colombie, le coronavirus et nous : une histoire courte devenue roman fleuve …

 

N.B :  je précise que les observations faites dans tous mes articles ne valent que pour Guatapé. Je suis incapable de témoigner sur autre chose que ce que je vois puisque nous sommes enfermés dans le village depuis le 20 mars. Les choses sont sûrement différentes ailleurs  … En outre, il s’agit d’un ressenti subjectif qui ne vaut pas vérité universelle.

 

 

Résumé du 1er mois de quarantaine : alors que la petite Valérie, son mari et leur fils coulent une vie tranquille en Colombie, le méchant coronavirus et son impitoyable bras droit, le maire de Guatapé, les bouclent à double tour dans leur maison, comme l’ensemble des autres villageois. Arriveront-ils un jour à retrouver un peu de liberté ?! C’est que que vous saurez (peut-être) en suivant leurs aventures colombiennes…

 

Lire le reste de cet article »

La Colombie, le coronavirus et nous : une histoire courte devenue roman fleuve … (1)

La Colombie, le coronavirus et nous : une histoire courte devenue roman fleuve … (1)

 

Comme tout le monde, nous pensions que ça passerait vite. Comme tout le monde, les choses nous ont un peu échappées …

Et voici comment .

 

N.B : je précise que les observations faites dans tous mes articles ne valent que pour Guatapé. Je suis incapable de témoigner sur autre chose que ce que je vois puisque nous sommes enfermés dans le village depuis le 20 mars. Les choses sont sûrement différentes ailleurs  …

Lire le reste de cet article »

Medellin : mon guide des meilleures visites à faire en famille

Medellin : mon guide des meilleures visites à faire en famille

Medellin

 

Voilà un paquet de temps que je vois passer des questions sur les réseaux sociaux, demandant ce qu’il y a à faire à Medellin en famille. Comme j’y réponds souvent, et toujours un peu la même chose forcément,  autant proposer ici une petite synthèse de tout ce que nous aimons dans cette ville depuis 3 ans que nous vivons à proximité.

 

Evidemment, il est difficile d’être exhaustif et je n’aborderai pas l’aspect restauration ou hôtellerie. Tripadvisor y pourvoira très bien. Si vraiment, vous ne trouvez pas où vous loger en ville, je vous signale qu’il est tout à fait possible de résider à Guatapé (dans nos jolies chambres d’hôtes par exemple ^^) et de se rendre à Medellin à la journée en bus (de 5h du matin à 19 h tous les jours, compter environ 1h45 de trajet).

 

 Alors, c’est parti pour mon best of ! Je le déclinerai en plusieurs thématiques : ambiances urbaines, culturelles, naturelles, enfantines et sportives. A vous de voir ce qui est susceptible de vous intéresser ! Lire le reste de cet article »

Oaxaca, 15 jours de bonheur à l’état pur !

Oaxaca, 15 jours de bonheur à l’état pur !

Oaxaca,

Vallée de Zimatlan : Ocotlan de Morelos, San Martin de Tilcajete, San Bartolo Coyotepec, Cuilapan de Guerrero

Vallée de Tlacolula : Santa Maria El Tule, Teotitlan del Valle, Tlacolula, Mitlan, Hierve el agua

 

 

Nous quittons les plages du Pacifique pour les vallées centrales mexicaines, sans savoir que nous allons les visiter de façon beaucoup plus originale que nous ne l’avions initialement pensé !

 

De Oaxaca (prononcez « Ouaraca« ), les visiteurs connaissent généralement ses monuments, sa tradition culinaire ou ses nombreuses et superbes fêtes folkloriques. Personnellement, nous passerons 8 jours à explorer en véhicule ses environs et … presque autant à partager le quotidien de la famille du mécano chez qui nous faisons réparer le CC !

 

Et, devinez ce qui nous a le plus enchanté ? C’est ce nouveau partage, agrémenté également de la rencontre de plusieurs familles de voyageurs  que je connaissais via internet. Ce qui me conduit à cette réflexion : toutes ces années passées à voyager aurons au-moins servi à nous montrer que 95 % de l’humanité est potentiellement formidable, nos médias pourris n’insistant que sur le 5 % de vermine qu’elle comporte pour nous effrayer et mieux nous contrôler par la peur. Nous n’avons jamais vécu au pays de Oui-Oui, avons comme tout le monde été trompés, volés, agressés (en France d’ailleurs), mais la proportion de mauvaises rencontres reste insignifiante par rapport à celle de belles rencontres. Et tandis qu’un français se faisait enlever au Nevado de Toluca, soulignant que les mauvaises expériences sont évidemment possibles et que la prudence reste toujours de mise, nous, nous rencontrions de formidables mexicains !

 

 Un article fleuve, mais il était difficile d’en écrire moins !

 

PS – Accrochez-vous car les plus belles photos sont à la fin !

Lire le reste de cet article »