La beauté fascinante des cités marocaines bordant l’Atlantique

La beauté fascinante des cités marocaines bordant l’Atlantique

Tiznit, Agadir, Essaouira, Safi, Oualidia, Azemmour

 

Quelques jours et futures surprises (voir la dernière image de cet article) nous séparent désormais de la date d’expiration de notre visa touristique et de notre nécessaire sortie du pays.

Nous décidons de remonter vers le Nord en longeant la côte jusqu’à Rabat, puis Tanger, puis Ceuta. Lire le reste de cet article »

Le Maroc dans la version splendide de ses oasis

Le Maroc dans la version splendide de ses oasis

Tissint, Tata, Tafraout, Gorges d’Aït Mansour, Tiznit

 

 

Nous mettons le cap plein ouest pour regagner la côte Atlantique où se trouvent nos amis Christian et Valérie. Ces deux là sont dans nos cœurs depuis notre rencontre en 2015 en Patagonie Argentine et nos virées communes au Chili, Pérou ou Bolivie. Des souvenirs pour une vie entière ! La distance nous a séparés depuis 2017, mais nous sommes toujours restés en contact depuis. Venus au Maroc pour y passer un morceau d’hiver, nous avons enfin la grande occasion de les revoir en chair et en os, alors nous fonçons les rejoindre.

 

Pour tout vous expliquer, nous sommes un petit peu pressés par le temps car notre visa touristique expire le 10 janvier et que nous devons remonter jusqu’au nord dans l’enclave de Ceuta pour les faire retamponner. Or de M’Hamid, via Tiznit, 1700 bornes environ et 10 jours nous séparent de la frontière. Le compte à rebours est enclenché ! Lire le reste de cet article »

Cap sur le désert !

Cap sur le désert !

Tazzarine, Timeganine, Zagora, M’Hamid

 

 

En quittant Tineghir, notre idée de départ était de nous rendre dans les fameuses dunes du « petit désert » de Merzouga que nous avions tant appréciées il y a une quinzaine d’années et plus. Nous en gardions le souvenir d’un endroit grandiose et encore sauvage dans certaines de ses parties et souhaitions y retourner avec Carlito. Lire le reste de cet article »

La visite des deux plus célèbres canyons du Maroc : Dadès et Todgha !

La visite des deux plus célèbres canyons du Maroc : Dadès et Todgha !

Kelâat M’Gouna, Boulmane-Dadès, Gorges du Dadès, Gorges de Todgha, Tineghir

 

 

Nous poursuivons donc notre périple touristico-touristique. Il est loin le temps où nous parcourions les pistes du Maroc en 4X4-tente de toit ! Cette fois-ci nous resterons bien sagement sur ses routes goudronnées car – on s’embourgeoise – nous avons un peu la flemme de nous ensevelir tous les jours sous des kilos de poussière qui entrent dans chaque interstice du véhicule et pourrissent tout. Au passage, nous sommes épatés par le bon état général des routes que nous parcourons : quels progrès depuis 15 ans ! Le revers de la médaille, ce sont les policiers partout, leurs jumelles, leurs radars et leurs contrôles incessants … Pour un peu on se croirait presque en France ! Lire le reste de cet article »

Trois semaines sur les routes, petite virée aux cascades d’Ouzoud

Trois semaines sur les routes, petite virée aux cascades d’Ouzoud

Al Jedida, Cascades d’Ouzoud, Demnate, Ouarzazate

 

Nous voici repartis pour quelques semaines sur les routes du Maroc, notre dernier road-trip ici datant … d’avril 2009, soit d’une quinzaine d’années  !

 

En nous installant ici, il était difficile de nous imaginer confinés à vie à Rabat, aussi avons-nous pris la décision de racheter un véhicule de voyage.

 

C’est en regardant sur « Le bon coin » que Jérôme est tombé sur un fourgon à vendre qui nous était étrangement familier : « notre » « Charles de Gaulle », le Fiat Ducato (pour sa description technique, voir ici) avec lequel nous avions voyagé 13 mois en 2015-2016 sur le continent sud-américain et visité Islande (ici), Ferroé (ici), Danemark (ici) et Allemagne (ici) en 2014 (!!  Souvenez vous (pour ceux qui n’ont pas suivi, c’est ici) que nous l’avions échangé en 2018 contre un Iveco Laika qui était alors stationné aux USA. La famille avec qui nous avions réalisé cet échange est ensuite partie faire le tour de l’Asie et de l’Afrique avant de revenir en Europe l’an dernier et de le remettre en vente en septembre 2023.

Lire le reste de cet article »

Vivre à Rabat : on chante ou on déchante ?

Vivre à Rabat : on chante ou on déchante ?

Rabat

 

Trois mois après la fin de notre road-tip d’un an et demi en Amérique du nord, il est temps pour nous de faire un petit bilan d’étape sur tout ce que nous avons vécu depuis notre installation au Maroc.

 

Je peux le dire maintenant, arrêter le voyage au long cours pour nous (re)sédentariser n’était pas mon idée mais celle de Jérôme et Carlito. Je n’avais pas forcément envie d’arrêter nos pérégrinations. Quant au Maroc, j’avais quelques a priori tenaces sur le pays qui m’empêchaient d’être totalement enthousiaste quant au projet. Une  question se posait particulièrement : serait-il facile de passer d’une culture latino- catholico-olé-olé, à une culture musulmane forcément plus stricte et moins amusante ?

 

Je pense que les réponses à ces interrogations seraient très différentes si nous avions décidé de vivre dans un village de l’Atlas, dans le désert, à Fes ou à Marrakech plutôt qu’à Rabat. Dans un article précédent (voir ici), je m’étais montrée enthousiaste quant à cette ville : nos premières impressions ont-elles été confirmées?

 

Je vous explique tout et vous emmène faire un tour dans Rabat. Comme d’hab’, prévoyez quand même un petit moment devant vous hihi

Lire le reste de cet article »

On s’installe au Maroc ! Un mois plus tard …

On s’installe au Maroc ! Un mois plus tard …

Casablanca, Dar Bouazza, Rabat

 

En vous quittant à New-York, je ne pensais pas retrouver le chemin du blog si vite, mais, j’ai eu envie de fixer mes premières impressions avant de les oublier. J’ai remarqué que le choc des premiers instants est si fugace et le poids de l’habitude et de la routine si lourd, qu’on en vient presque immédiatement à considérer comme « normal » ce qui, quelques jours auparavant, ne l’était pas. Alors, c’est repartiiiiiiii !

 

Nous voici donc à l’aéroport de Newark. Fatigués par ces 12 jours extra-ordinaires. Que se passe-t-il dans nos têtes à ce moment-là ? Bizarrement, pas grand chose. Nous ne sommes pas tristes d’avoir vendu le van, ni de quitter un continent que nous avons adoré. Nous ne sommes pas non plus anxieux ou surexcités de nous lancer dans une nouvelle aventure sans vrais  repères. Je crois que nous sommes tout simplement bien dans notre moment présent. Sereins. Lire le reste de cet article »