Santé et rapatriement

 

Encore un gros morceau !!

 

Par chance, nous ne sommes pas très souvent malades et n’avons à ce jour aucune maladie chronique de connue.

La page santé se décompose en 2 parties :

1) Quelle assurance maladie pendant le séjour ?

2) Quels médicaments emporter ?

(plan en 2 parties et 2 sous parties :mrgreen: , conformes aux canons universitaires :mrgreen:  :mrgreen: )

 

 

1) L’assurance maladie

 

 

Première question : la sécurité sociale et la complémentaire santé

 

Comme nous partons au plus un an, nous la conservons de droit. Nous continuerons aussi à souscrire à notre complémentaire santé, des fois que … retour impromptu !

Néanmoins, comme nous sommes hors Europe elles ne nous couvrent pas en Amérique du sud. Pour l’Europe, quelques semaines avant le départ, il suffit de se faire faire une carte européenne d’assurance maladie. C’est gratuit. Et de vérifier avec sa mutuelle si on est pris en charge dans l’UE ou assimilé.

Il faut donc trouver une autre solution.

 

 

Deuxième question : l’assurance rapatriement :

 

C’est là que les ennuis commencent :mrgreen: !! L’offre est absolument pléthorique et il faut se lancer dans une comparaison assez fastidieuse.

A l’heure où cette page est rédigée, nous n’avons pas encore fait notre choix définitif .

L’excellent  site http://lesacados.com propose des éléments de réflexion que je retranscris ci-dessous :

– Tout d’abord, pour un voyage de 3 mois au plus, l’assurance de la carte bancaire peut servir d’assurance rapatriement et d’assurance décès invalidité.

Pour un voyage plus long, il faut prévoir autre chose, c’est-à-dire une assurance rapatriement qui couvre – comme son nom l’indique – le rapatriement, le décès / invalidité , les frais médicaux surplace et … la responsabilité civile !

Pourquoi la responsabilité civile ? Car, dans la mesure où tu ne vis plus en France, ta « multirisque habitation » ne fonctionne plus. Ou alors mal. Ou alors en magouillant. Bref, tu as tout intérêt à prendre une assurance « tout en un », c’est pas forcément beaucoup plus couteux, et au-moins tu es couvert sans que ce soit litigieux.

Et là ………. tu entres direct en 6 ou 7ème dimension – on ne t’avait pas prévenu :mrgreen: – et tu te mets à chercher ce qui pourrait correspondre à tes besoins.

Tu constates avec effarement que chaque assurance est bien sur certains points et beaucoup moins bien sur d’autres !

Or, comme le note le site lesacados.com , voici les points à prendre en considération :

  • « Elle doit être valide dans la majeure partie du monde.
  • La protection qu’elle vous offre doit s’étendre au moins en partie à vos appareils électroniques (généralement durant le transport ; avion, bus, train)
  • Elle doit couvrir vos éventuelles blessures ou maladies soudaines.
  • En cas d’urgence, vous devez pouvoir accéder à ses services d’assistance 24h/24.
  • Elle doit couvrir la perte, la détérioration ou le vol de vos objets personnels tels que vos bijoux, vos bagages, vos documents…
  • Elle doit couvrir toutes sortes d’annulations (voyage, réservations d’hôtel, billets d’avion ou de tout autre moyen de transport).
  • Elle doit couvrir les situations d’urgence ou les troubles survenant dans votre pays de destination et qui pourraient vous contraindre à regagner votre pays d’origine plus tôt que prévu.
  • Elle doit inclure une couverture personnelle en cas d’accident.
  • Elle doit couvrir toute dépense juridique si une telle dépense s’avère nécessaire.
  • Elle doit vous fournir une protection financière dans le cas où la compagnie de transport que vous avez choisie ferait faillite et où vous vous retrouveriez coincé à l’étranger.

 

Ne souscrivez en aucun cas une assurance voyage qui n’offre pas tous les services susmentionnés !« 

et de noter qu’il est tout aussi important de vérifier  ce que l’assurance ne couvre pas.

Quand on regarde sur les forums, les voyageurs sont soit très contents ou très mécontents pour une même compagnie. Difficile de s’en servir pour faire son choix.

 

La subtilité à connaître : tu peux te dire que tu vas faire des économies en ne souscrivant une assurance rapatriement qu’au bout de l’expiration des 90 jours pendant lesquels tu bénéficies de l’assurance rapatriement de ta carte bleue.

Mais, c’est une mauvaise idée !!

Comme le notent certains voyageurs, « aucune assurance ne prend pas en charge les maladies « pré-existantes » c’est-à-dire que si vous tombez malade au bout de 2 mois 1/2 ou que vous faites une chute ou je ne sais trop quoi (ce que je ne vous souhaite pas évidemment) et que cela nécessite toujours des soins 3 semaines après, votre carte de crédit ne vous les couvrira pas (voyage de plus de 90 jours) et votre nouvelle assurance non plus car ces soins font suite à un accident/maladie survenu avant la souscription! » (http://lesacados.com/choisir-meilleure-assurance-voyage-conseils-et-comparatif)

C’est toujours bon à savoir, d’autant que les assureurs sont avant tout des commerçants et font ce qu’ils peuvent pour ne pas te rembourser.

Pour une comparaison des tarifs selon les assurances : http://www.voyageautourdumonde.fr/comparatifs-assurances-voyage#.VUIhg3kcRwF

 

En définitive : nous avons souscrit l’assurance rapatriement Chapka Cap aventure

Je ne peux vous dire si c’est une bonne assurance car nous n’avons jamais eu besoin de nous en servir …

 

 

2) Les médicaments

 

 

Les médicaments

Faut-il partir avec des médicaments ? La réponse semble s’imposer quand on voyage avec un petit enfant. Pourtant, la loi française interdit aux médecins de te prescrire des médicaments par anticipation. Il faut donc insister auprès de ton médecin.

Quoi ?

Le site Aventure au bout du monde propose des listes dont nous nous sommes inspirés . Voici les liens auxquels il renvoie lui-même : http://www.muskadia.com/sante/trousse_a_pharmacie_pour_enfants.asp et http://www.muskadia.com/sante/trousse_a_pharmacie.asp

Je renvoie aussi site de Flo et Yo, 2 infirmiers en voyage qui donnent de très bons conseils !

 

 

Les vaccins

 

Sauf erreur de ma part, aucune vaccination n’est obligatoire pour se rendre en Amérique du sud, sauf la fièvre jaune si on part en Ro/Ro.

En ce qui nous concerne, nous n’avons pas fait de vaccins spécifiques pour cette destination. D’autres le font, en revanche. Tout dépend de la foi que l’on met en cette médecine.

 

Les huiles essentielles

 

 

Je sais que pour ma famille de médecins, pharmaciens et vétérinaire, les huiles essentielles ressemblent à une vaste escroquerie qui ne vaut pas un centime par rapport à notre chimie moderne, mais je persiste et signe en emportant avec nous une trousse d’huiles essentielles bien fournie. Seule crainte : qu’elle ne passe pas les frontières en raison des contraintes douanières. On verra bien.

Je ne vais pas dresser une liste exhaustive de celles qui partent avec nous, mais je voudrais poster sur ce site une recette qui m’a sauvée la vie l’an dernier et qui pourrait bien servir à de nombreux voyageurs.

 

Soigner une salmonelle (testé et approuvé) :

 

En effet, la fête de mes 40 ans au restaurant s’est terminée par une salmonellose, gentille petite bactérie qui est devenue antibiorésistante et se traduit par diarrhées et vomissements. Bref, en quelques jours, j’ai perdu 5 kgs (j’en pèse 48 en temps normal) et je me suis retrouvée dans un état …. bon je ne vous fais pas un dessin :mrgreen: De guère lasse, j’ai pu contacter les laboratoires Pranarom qui m’ont donné une formule magique d’HE qui m’a promptement remise sur patte.

Je la retranscris ici, sachant qu’elle m’était adressée à titre personnelle, pour une corpologie d’une grosse quarantaine de kilos, non allergique aux HE. Donc prudence quand même pour les autres.

HE contre salmonelle :

1) Faire un mélange avec : (1ml = 25 gouttes)

– HE cannelle de Ceylan (2ml)

– HE giroflier, 2 ml

– HE Palamrosa, 3 ml

– HE origan, 2 ml

4 gouttes de ce mélange sur 1 comprimé neutre 4 fois par jour au moment des repas pendant 5 semaines

 

Protéger le système digestif et renforcer les défenses naturelles

– HE thym thujanol en alternance avec

– HE citron

1 goutte 4 fois par jour pendant 5 semaines

 

Massages locaux du ventre :

– HE bois de Hô, 2,5 ml

-HE tea tree, 2,5 ml

à mélanger dans 25 cl d’huile végétale de noyau d’abricot

 

Soigner une névralgie

 

De tous types, y compris douleurs dentaires non infectieuses (testé et approuvé), zona, sciatique  :

Source Aude Maillard,  Plantes et Santé, mai 2015 :

– HE de camomille noble, 5ml

– HE menthe des champs, 3 ml

– HE lavande aspic, 3 ml

– HE romarin à camphre, 5 ml

– Baume de Copahu, 12 ml

Jusqu’à 8 applications par jour, 5 jours sur 7

 

Santé des enfants en voyage :

 

Par chance, Charles est un enfant rarement malade, même en voyage. Evidemment, ça ne préjuge pas de l’avenir sur un voyage au long cours.

Côté vaccinations, il est à jour de ceux qui sont légalement imposés en France.

Pour le reste, je fais suivre une trousse assez conséquente, surtout des anti diarrhées, des antis douleurs, du collyre (il est sensible des yeux)  et (dont)  … de la cortisone.

En temps normal, comme en voyage, on privilégie avant tout l’hygiène des mains et la prévention, plutôt que le recours à la guérison médicamenteuse. Ainsi, en période hivernale, quand la classe est saturée de virus et bactéries, je lui frotte la plante des pieds matin et soir avec une goutte de HE de Saro ou de Ravinsara : ça fonctionne très très bien pour éviter les rhumes et autres grippes ou toux.

 

Sinon, il y a des formules plus élaborées et redoutables d’efficacité dans le livre de D. Baudoux, Les bobos des bambins de Baudoux.