Medellin : mon guide des meilleures visites à faire en famille

Medellin

 

Voilà un paquet de temps que je vois passer des questions sur les réseaux sociaux, demandant ce qu’il y a à faire à Medellin en famille. Comme j’y réponds souvent, et toujours un peu la même chose forcément,  autant proposer ici une petite synthèse de tout ce que nous aimons dans cette ville depuis 3 ans que nous vivons à proximité.

 

Evidemment, il est difficile d’être exhaustif et je n’aborderai pas l’aspect restauration ou hôtellerie. Tripadvisor y pourvoira très bien. Si vraiment, vous ne trouvez pas où vous loger en ville, je vous signale qu’il est tout à fait possible de résider à Guatapé (dans nos jolies chambres d’hôtes par exemple ^^) et de se rendre à Medellin à la journée en bus (de 5h du matin à 19 h tous les jours, compter environ 1h45 de trajet).

 

 Alors, c’est parti pour mon best of ! Je le déclinerai en plusieurs thématiques : ambiances urbaines, culturelles, naturelles, enfantines et sportives. A vous de voir ce qui est susceptible de vous intéresser !

 

Tout ce que je mentionne peut se réaliser par vous-même et sans crainte pour votre sécurité (dans la limite du bon sens, il va sans dire ^^) ou par le biais d’agences. Il en existe deux qui proposent des visites guidées en  français : Kanna Travel et Tika Travel. Vous trouverez aussi des frees walking tours en anglais ou en espagnol (à rechercher sur internet).

 

 

AMBIANCES URBAINES

 

 

Bon, disons-le clairement, si vous cherchez une ville de charme en Colombie, il vaudra mieux jeter votre dévolu sur Popayan ou Carthagène que sur Medellin. La deuxième ville du pays, avec ses 3 000 000 d’habitants est avant tout une ville moderne, poumon économique du pays. Le charme est donc plus à rechercher dans la créativité de son aménagement urbain que dans ses hôtels particuliers de style colonial. Mais, du béton bien agencé et parsemé de végétation tropicale peut aussi avoir son petit intérêt …

A vous de venir en juger hihi

 

Voici les quartiers que je préfère :

 

 

L’hyper-centre pour prendre un bain de foule 

Metro A , station Parque Berrio 

 

 

Personnellement, j’aime beaucoup l’hyper-centre de Medellin car c’est ici que l’on prend véritablement son pouls. Si vous aimez les ambiances populaires, les vendeurs de mangues, de papayes, d’avocats, les attroupements de joueurs de dés, les boutiques un peu cheap, voire les souks, c’est l’endroit où venir vous balader. Attention malgré tout aux potentiels pick-pockets sur la place Botero.

 

Démarrez le circuit devant la cathédrale Metropolitana qui date de 1833 et son joli jardin, puis revenez à la place Botero (voir plus bas) par la rue piétonne des fleuristes.

 

 

 

De là, arpentez la très vivante rue piétonne qui en part. Faites une halte dans l’incroyable Palacio Nacional (voir ici)

 

 

A l’angle de la place Botero

 

 

Vous aboutirez Plaza de los Cisneros. La nuit le quartier est un peu craignos, mais le Parque de la Luz éclairé est intéressant à visiter. A vous de voir ….

 

 

Parque de la luz, comme son nom l’indique !

 

 

De là, les passionnés d’architecture moderne pourront traverser la rue et se rendre dans le quartier administratif de l’Alpujara  (pour plus de précisions, c’est ici !).

 

Pourquoi j’aime : pour l’ambiance populaire et urbaine du quartier et … parce que la zone est presque entièrement piétonne ! Un vrai luxe à Medellin, ville saturée de véhicules et hyper polluée ! 

 

 

Les pueblos paisas pour renouer avec la tradition 

 

 

Plusieurs endroits à Medellin ou proches environs permettent de sortir du béton armé pour retrouver une architecture plus douce et plus traditionnelle. Je pense en particulier au Cerro Nutibara (en taxi, demandez qu’on vous conduise au Cerro Nutibara) qui offre une reconstitution de la place centrale d’un village paisa et au Parque principal de Sabanet(metro A, station Sabaneta)  tout aussi joli. 

 

Pourquoi j’aime pour l’ambiance villages traditionnels en plein coeur d’une ville hyper moderne. Dépaysement assuré !

 

 

Parque principal de Sabaneta

 

 

La Comuna 13 et son graffitis tour

 

 

D’ancienne Comuna la plus dangereuse de Medellin, la Comuna 13 est aujourd’hui devenue la principale attraction touristique de la ville. Comment un tel phénomène  a pu se produire n’a rien de mystérieux et les très nombreux graffitis-tours proposés vous l’expliqueront très bien. Soyez sans crainte, à la sortie du métro B station San Javier, des dizaines de guides plus ou moins officiels se proposeront de vous faire faire le tour du quartier. A moins que vous ne préfériez passer par une agence. 

 

Pour davantage d’informations historiques, voir ici

 

 

 

Ce que j’aime  : il s’agit d’une zone chargée d’histoire et la visiter permet non seulement de mieux comprendre la Colombie contemporaine, mais aussi de faire vivre un quartier autrement que par la drogue et par le crime. Hyper colorée, la Comuna 13 est en grande partie piétonne et plaira aux enfants et aux amateurs de street-art. C’est vraiment un incontournable.

 

Ce que j’aime moins : nous avions visité la Comuna 13 tout seuls comme des grands en 2016 (voir ici pour le avant /après), alors que la zone s’ouvrait à peine au tourisme. L’expérience avait été riche de sens et nous en gardions un souvenir très fort. Je l’ai revisitée seule en février 2020 et j’ai beaucoup moins apprécié : la zone est devenue un immense business touristique et a perdu un peu de son authenticité. En espérant que l’âme des habitants ne soit pas rapidement travestie par une « disneylandisation » du quartier.

 

Quand les enfants ne partageaient pas leur toboggan avec les touristes

 

 

PS – Il existe d’autres lieux de street-art que la Comuna 13 à Medellin. En particulier à la sortie du métro à la station Santo Domingo, en direction du Parque Biblioteca España.

 

 

 Les métros pour une visite aérienne de la ville

 

 

 Alors que la construction du métro de Bogota débute à peine, la ville de Medellin possède depuis plus d’une trentaine d’années des lignes de métro propres, sures et modernes, véritables fiertés des habitants. Si je vous déconseille fortement de les emprunter aux heures de pointe, le reste de la journée, le métro permet de visiter la ville rapidement, proprement et pour une somme modique. La ligne A traverse du nord au sud la vallée de la Aburra, mais la vraie spécificité du métro medellinois se trouve dans ses « metros cables » qui partent à l’assaut des pentes raides de la ville. N’hésitez pas à emprunter ces télécabines construits à Grenoble pour, par exemple, vous rendre au Parque Arvi (voir plus bas) sur les hauteurs de la ville (metro A, station Acevedo, puis changement à la station Santo Domingo).

 

 

 

 

Pourquoi j’aime : les vues aériennes sur la ville et le côté vraiment ludique des télécabines comme mode de transport urbain. Les enfants adorent. J’aime aussi la « cultura metro » qui sous-entend un respect des installations publiques et un comportement correct de la part de ses usagers, moyennant la propreté, la ponctualité et la modernité des trains (pour en savoir plus, c’est ici). Bref, ça change du métro parisien et en bien ! 

 

 

 

Pour aller plus loin dans l’ambiance urbaine ….

 

 

Il y a évidemment beaucoup d’autres quartiers pouvant se visiter à Medellin. Je n’ai cité que mes préférés. Néanmoins, vous pouvez aussi vous rendre dans le quartier plus chic et plus festif del Poblado (incluant Provenza et Manilla) pour y y dîner ou y faire la fête et dans celui de Laureles, plus populaire mais vraiment sympa pour y séjourner. 

 

 

 

LES AMBIANCES CULTURELLES

 

 

Comme Medellin est la deuxième plus grande ville de Colombie, l’offre culturelle est riche. Il existe de nombreux musées, dont le musée d’art moderne et  le museo Casa de la Memoria que je ne connais pas encore, mais dont j’ai entendu le plus grand bien. 

 

Parmi les musées que je connais,  je voudrais insister sur ce qui peut intéresser des familles avec de jeunes enfants.

 

 

Un musée à ciel ouvert : l’incontournable place Botero 

 

 

Bon, vous n’aurez pas besoin de moi pour y penser, mais ne pas y faire allusion aurait été dommage. Fernand Botero, né à Medellin, a fait don à sa ville de naissance de  23 immenses statues en bronze, transformant la place où elles se trouvent en un gigantesque musée à ciel ouvert. C’est gratuit et accessible de jour comme nuit (metro A, station Parque Berrio). A ne pas rater !

 

Juste derrière, vous pouvez également visiter le musée d’Antioquia. Il n’est cependant pas consacré à Botero.

 

 

 

 

Pourquoi j’aime : les statues de Botero par leurs formes et leurs volumes ne laissent personne indifférent et amusent beaucoup les enfants. C’est un chouette endroit, mais il faut faire attention aux pick-pockets

 

 

Un château « hanté » :  le museo Castillo

 

 

Situé sur les hauteurs du quartier El Poblado, le museo Castillo (s’y rendre en taxi) est  un musée portant sur les arts décoratifs colombiens ou d’ailleurs. Je ne suis pas sure que les collections intéressent tous les enfants.

 

Pour eux, je suggère néanmoins la visite des jardins du château. Ecrin de verdure au milieu d’un quartier résidentiel assez bétonné, il offre des vues magnifiques sur la ville et propose une rencontre avec des arbres surprenants. C’est un endroit que je trouve vraiment magique et qui mérite bien un petit détour ! 

 

 

 

Pourquoi j’aime : les enfants peuvent y courir librement et sans risques et le décor correspond tout à fait à l’imaginaire des contes de fées ! 

 

 

Un musée interactif sur l’eau

 

 

Si vos enfants sont passionnés par le sujet, rendez vous derrière la Plaza Mayor, au Parque de los Pies descalzos, pour visiter le musée interactif de l’eau !

 

La visite dure environ 1h30 et se réalise en petits groupes toutes les 1/2 heure. Le musée comporte de nombreuses salles interactives, expliquant tout sur l’eau en général et en Colombie. 

 

 

Photo elcolombiano.com

 

Pourquoi j’aime : le musée est très ludique et apprend beaucoup de choses sur l’eau et les écosystèmes. Il y possède une dimension écologique très intéressante pour toute la famille.

Ce que j’aime moins : les visites ne se font qu’en espagnol et le rythme est assez soutenu. Du coup si on ne maîtrise pas correctement la langue, on peut passer à côté de pas mal d’infos.

 

 

Un parc interactif façon « Cité des sciences » : le Parque Explora

 

 

Situé dans la zone nord de la ville, metro A, station Universidad, le Parque Explora est sans conteste le best of des musées de la ville quand on a des enfants. Comprenant des expositions permanentes et temporaires, mais aussi un superbe aquarium, il offre à petits et grands la possibilité de s’instruire et de se divertir façon « Cité des sciences » pendant toute une journée.

 

 

 

 

Pourquoi j’aime : c’est ludique, intuitif, instructif. Tout le monde est conquis et il est impossible de s’y ennuyer même pour des tous-petits ou les parents récalcitrants.

Ce que j’aime moins : une fois dedans, on ne peut pas en ressortir pour aller déjeuner et les restaurants sur place sont vraiment bas de gamme.

 

La tête dans les étoiles : le Planetario

 

 

Dans le même secteur que le Parque Explora, se trouve le Planetarium de Medellin. On peut d’ailleurs acheter un billet groupé pour les deux.

 

Classiquement, il comprend un musée interactif sur le ciel et ce qui le compose et une salle de projection. J’ai trouvé l’ensemble de qualité pour les amateurs du genre.

 

Photo : https://www.facebook.com/PlanetarioMed/

 

Pourquoi j’aime : encore une fois il s’agit d’un espace ludique et relativement intuitif. Les films projetés sur l’immense écran en forme de demie sphère sont de bonne qualité.

Ce que j’aime moins : tout le musée est uniquement en espagnol.

 

 

 

AMBIANCES NATURELLES

 

 

Bien que Medellin soit malheureusement l’une des villes les plus polluées d’Amérique du sud, il n’en demeure pas moins que les autorités publiques tentent de faire leur maximum pour lutter contre ce fléau. Parmi les solutions retenues, la multiplications des plantes et espaces verts. Il en résulte une ville ployant sous la végétation et de nombreuses opportunités de fuir l’affluence de véhicules.

 

Bien que je ne l’ai pas encore parcouru, le Camino de la Vida permet par exemple de s’échapper pour quelques heures de la circulation dans la Comuna 8. On peut aussi rejoindre à pied d’autres points de vue sur la ville, par exemple le Cerro Pan de Azucar, le Cerro El Volador ou le Cerro Las tres cruces (voir ici).

 

Parmi les expériences que j’ai moi-même faites, voici mes préférées : 

 

 

Rendez-vous avec les iguanes et les orchidées : le jardin botanique

 

 

Situé sur la ligne du métro A, station Universidad, en face du Parque Explora, le jardin botanique est un superbe endroit pour s’échapper rapidement facilement de l’ambiance urbaine. On y trouve un petit étang abritant de nombreux iguanes, des petits singes et plein d’oiseaux. Les arbres centenaires abritent de la chaleur. Récemment un « mariposario » a été installé pour les amateurs de papillons. 

 

 

salut

 

 

En août chaque année, s’ouvre pour quelques jours une superbe exposition d’orchidées que je recommande à tous les visiteurs de passage, même si à ce moment là, l’entrée du jardin devient payante.

(Voir ici les fabuleuses expositions 2017, 2018 et 2019 )

 

 

 

 

Pourquoi j’aime : c’est un grand parc génial à visiter avec des enfants. On tombe sur des spécimens d’iguanes hallucinants. En plus, l’entrée est gratuite.

Ce que j’aime moins : c’est un jardin botanique plus axé sur les arbres et les plantes que sur les fleurs. Il faut vraiment attendre l’exposition florale du mois d’août pour en prendre plein les yeux.

 

 

Rendez-vous avec l’art moderne et la tradition au Cerro Nutibara 

 

 

J’ai déjà eu l’occasion d’évoquer le Cerro Nutibara plus haut, mais je le mentionne de nouveau ici car, c’est à mon avis, le plus simple moyen d’échapper à la ville et d’en avoir un point de vue magnifique, quand on se trouve dans l’hyper-centre.

 

 

Le pueblo paisa au sommet du Cerro Nutibara

 

Le cerro Nutibara est avant tout connu pour la reconstitution de son Pueblo Paisa, mais c’est aussi un immense parc qui se parcourt à pied, du bas en haut de la colline ou vice-versa, et qui offre une belle collection de sculptures modernes et …d ‘écureuils bondissant !

 

Pourquoi j’aime : la beauté du point de vue sur Medellin vaut le détour, tout comme la marche jusqu’en bas de la colline dans un joli décor boisé parsemé de sculptures d’art moderne.

Ce que j’aime moins : si vous oubliez de dire au taxi de vous laisser tout en haut, il faut grimper à pic par les sentiers. Avec des enfants qui n’aiment pas marcher, ça peut être un peu galère.

 

 

Rendez-vous avec la Pachamama :

le Parque de los Pies descalzos et la promenade en bord de Rio Medellin

 

 

Les architectes urbains de Medellin n’ont pas manqué d’imagination en construisant à proximité du bâtiment intelligent d’EPM, une zone permettant d’entrer en contact avec la Pachamama. C’est le Parque de los pies descalzos (littéralement des pieds nus) qui vous permet d ‘entrer en contact physique avec la Mère-Terre. Je trouve le concept génial, même si les chiens et les chats du quartier en sont aussi très friants. A vous d’éviter de mettre les pieds dans leurs déjections hihi

 

 

Non loin du parque de los pies descalzos

 

Juste derrière cette zone, la mairie est entrain d’aménager une superbe promenade le long du Rio Medellin.

 

Ce que j’aime : c’est concept et ludique et il est possible d’enchaîner cette zone après la visite de l’hyper-centre et avant d’aller au Cerro Nutibara car tout est dans le même coin.

 

 

Rendez-vous sur les fraîches hauteurs du Parque Arvi

 

 

Le Parque Arvi est considéré comme le poumon vert de Medellin. Situé sur les hauteurs de la ville à proximité de Santa Elena, il comporte 16 000 hectares de forêts et pleins d’endroits géniaux pour aller se promener.

 

 

La ville vue du Parque Arvi

 

S’y rendre depuis le centre-ville nécessite de prendre le métro A, jusqu’à la station Acevedo, puis le metro cable jusqu’à la station Santo Domingo et, enfin, un second metro cable jusqu’au terminus du Parque Arvi. Pour ce dernier, attention aux horaires qui ne correspondent pas avec ceux du metro cable urbain normal (voir ici). Rien que le parcours vaut le déplacement en raison des points de vue spectaculaires qu’il offre sur Medellin.

 

Première bonne surprise : en descendant des télécabines : le joli marché artisanal qui s’y tient tous les jours jusqu’à 16 heures environ. On peut y acheter à manger, à boire et des jolis objets qui sortent de l’ordinaire. 

 

Deuxième bonne surprise : les amoureux de randonnées peuvent se laisser conduire par des guides professionnels (compter 25 000 pesos par personne). C’est utile quand on ne connaît pas la zone et qu’on a la trouille de randonner tout seul au-dessus d’un des quartiers chauds de Medellin.

 

 

 

Troisième bonne surprise : si vous ne voulez pas randonner en groupe, vous pouvez quand même partir seuls. Nous aimons bien la zone aménagée entre el Tambo et le Parque Confama qui longe la route et qui permet de se balader en bord de rivière et d’organiser pique-niques et barbecues. Le WE, il y a des marchands de nourriture partout sur cette zone.

 

 

 

 

Quatrième bonne surprise : il existe un parc pour les enfants (parc Confama) où il est possible de faire de l’accrobranche. J’en reparlerai plus loin.

 

Ce que j’aime : le Parque Arvi est immense et il y a toutes sortes de randonnées à faire, à pied ou en vélo. On peut même faire de l’observation d’oiseaux. Tout y est très bien organisé.

Ce que j’aime moins : il y fait assez frais, en tout cas beaucoup plus froid qu’à Medellin. N’oubliez pas votre pull. Par ailleurs, la visite du Parque Arvi prend pas mal de temps si on ne veut pas faire qu’un aller-retour en télécabines, il faut donc prévoir une journée si l’on souhaite profiter des promenades. 

 

 

AMBIANCES ENFANTINES

 

 

Pour les amateurs d’attractions plus spécifiquement enfantines, il existe aussi à Medellin divers parcs intéressants, outre le parc zoologique que je ne souhaite pas visiter. 

Je ne connais pas non plus le parc aquatique situé en dehors de la ville, mais on m’en a dit du bien (Parque de los aguas, c’est ici). 

Mais, en voici d’autres que je plébiscite :

 

Pour les amateurs de manèges, le Parque Norte

 

Le Parque Norte est situé derrière le Parque Explora, Metro A, station Universidad.

 

C’est un immense parc s’organisant autour d’un vaste étang. Il est charmant pour la balade. Son intérêt consiste dans les nombreux manèges qui s’y trouvent, pour petits et grands. Il y a même des automates de dinosaures grandeur nature, pour les amateurs du genre. C’est ludique et les tours de manège sont bon marché.

 

Du 8 décembre au 8 janvier de chaque année, c’est dans ce parc que sont organisés les magnifiques Alumbrados de Medellin (voir ici).

 

 

Les alumbrados au Parque Norte

 

 

Pourquoi j’aime : c’est un lieu de balade gratuit au bord d’un petit lac. On y a une très belle vue sur la ville environnante et ça plaît à tout le monde. Pendant la période de Noël, l’endroit est réellement féérique.

 

PS – On trouve aussi des manèges dans certains malls de la ville, comme le mall El Tesoro situé sur les hauteurs del Poblado ou le mall Viva Envigado situé à Envigado (c’est d’ailleurs le mall où se trouve le seul magasin Décathlon de la ville^^).

 

 

 

 

Pour les amateurs d’accrobranche :

le parc CONFAMA du Parque Arvi

 

 

Le Parque Arvi et ses 16 000 hectares de forêt abrite aussi un parc CONFAMA destiné aux petits et aux grands, pour passer une journée ludique en famille dans la nature. On y trouve de nombreuses attractions pour grimper, jouer, glisser, une salle de 3 D et un beau parcours d’accrobranche (5 niveaux).

 

Pour s’y rendre, il faut emprunter le metro cable pour aller au terminus du Parque Arvi, puis prendre une navette de bus « CONFAMA« .

 

 

 

 

Pourquoi j’aime : c’est en pleine nature, il y a de nombreuses activités à réaliser. Les enfants sont contents et les parents ne s’ennuient pas. Il y en a pour tous les âges. Les parcours d’accrobranche sont sympas et le niveau de sécurité est le même qu’en France. Il faut, en revanche, prévoir une journée entière si l’on veut avoir le temps de tout faire.

 

On trouve le même genre de parc vers  Sabaneta, metro A, station Estrella.

 

 

AMBIANCES SPORTIVES

 

 

Enfin, pour les amateurs de foot, pourquoi ne pas vous rendre au stade de Medellin pour assister à un match del Atletico nacional ou du D.I.M

Pour savoir comment faire, c’est ici

 

 

 

 

A vous désormais de venir profiter de Medellin  !

Une pensée sur “Medellin : mon guide des meilleures visites à faire en famille

  • 17 mars 2020 à 23 h 12 min
    Lien Permanent

    C’est clairement le guide le plus complet de Medellin que tu viens de nous donner dans cet article ! Je te rejoins totalement pour la visite de la Comuna 13 qui est devenue vraiment touristique et qui perd un peu de son charme du coup.
    Néanmoins Medellin reste une ville magnifique, surtout pendant la fête des fleurs en Aout 🙂

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.