Acheminement des voyageurs

 

Dans la mesure où nous ne voyageons pas en Ro-Ro avec notre véhicule, nous avons dû acheter des billets d’avion pour rejoindre celui-ci au port de Montevideo.

 

Ouvrir une page sur l’acheminement des voyageurs par avion ne présente pas beaucoup d’intérêt de prime abord, mais je tiens à relever un certain nombres de difficultés rencontrées afin que notre expérience serve aux autres !

 

La réservation …

 

Aucun problème,  installé derrière ton ordi, tu potasses tranquillou les comparateurs de vol dont le magique Skyscanner et hop !! tu réserves de chez toi ton vol et tes places dans l’avion …

 

La réservation, certes, mais pour aller  où ??

 

OK j’en entends déjà rigoler ! Facile ! Tu vas à Montevideo : tu prends un billet pour Montevideo !! Pas bête !! Merci du conseil !!!

Sauf que : les compagnies aériennes ont développé un juteux business en relation (ou pas) avec les services d’immigration et exigent que tu fournisses la preuve de ton retour dans ton pays d’origine (ou un autre pays) au-delà des 3 mois généralement alloués aux touristes. Donc beaucoup d’entre elles refusent de t’embarquer si tu n’as pas soit un billet retour, soit un billet de suite montrant que tu sors du pays dans lequel elles t’ont acheminé … Evidemment la question ne se pose pas pour les voyageurs qui font un AR dans les 3 mois, mais elle se pose pour nous …

 

Comptant visiter Buenos Aires, nous avons choisi de réserver un vol Marseille / Madrid / Buenos Aires. Puis de quitter l’Argentine pour aller ensuite en Uruguay.

 

Les solutions, elles existent … encore que …

 

1) Le site de l‘IATA donne déjà un certain nombre d’informations sur les documents qui pourraient être exigés à l’embarquement.

2) Ensuite, on a toujours le choix d’acheter un billet retour qu’on ne consommera pas (il y a aussi toutes les variantes, acheter un billet retour remboursable, etc)

3) Acheter un billet de suite pour aller en avion dans le pays suivant (à consommer ou pas, remboursable ou pas) : mais se pose alors la même question une fois dans l’autre pays, est-ce qu’on ne va pas te demander un nouveau billet de suite, puis un nouveau billet de suite, etc …

4) Acheter un billet de train, de bus, de bateau montrant que tu quittes le pays où la compagnie t’achemine, à présenter à l’embarquement …

 

Notre solution …

 

Je ne sais pas encore si celle-ci sera gagnante ou pas, à suivre …

Nous avons pris un billet d’avion pour l’Argentine et comme preuve de sortie un billet de bateau Buquebus pour gagner Montevideo.

 

Il reste que nous ne savons pas encore au moment où j’écris si le billet de bateau sera une preuve suffisante pour la compagnie aérienne.

 

Notre retour d´experience

– Le vol Iberia Marseille Madrid Buenos Aires s´est avere etre un bon choix : les avions ont decolle a l´heure et nous sommes arrives dans les temps prevus. L´A340 etait quasiment neuf et du coup assez confortable pour une clase economique.

– Le billet de suite ne nous a pas ete demande ni a Marseille, ni a Madrid : aucun souci de ce point de vue non plus. Les formalites douanieres ont ete expediees aussi bien en Argentine qu´en Uruguay, en tout cas pour nous en tant que voyageurs.