L’élégance des villages colombiens

L’élégance des villages colombiens

Zaquira, Raquira, Villa de Leiva, San Gil, Barichara

 

 

Sans regrets, nous laissons Bogota derrière nous pour rejoindre, plus au nord, les départements voisins de Boyaca et de Santander. Un débat fait rage entre les voyageurs : faut-il rechercher « l’authentique » ou privilégier le « touristique » ? Comme pour la nourriture, après de nombreux mois de voyage, il peut y avoir un certain ras-le-bol de « l’authentique », de ces villages pourris où il n’y a rien à voir mais dans lesquels nous sommes loin des endroits balisés par les guides. N’hésitons pas, en Colombie, nous allons faire du touristique ! L’avantage de celui-ci est qu’il propose le plus souvent quelque chose de joli à regarder, des endroits agréables où passer du temps. Tant pis s’il y a du monde et que les locaux sont noyés dans la masse et avant tout désireux de vendre. Lire le reste de cet article »

El Gringo est allé partout pour découvrir le meilleur du café … mais …

El Gringo est allé partout pour découvrir le meilleur du café … mais …

Armenia, Salento, Valle del cocora, Finca Ocaso, Filandia

 

Depuis presque un an El Gringo est allé partout pour découvrir le meilleur du café. Des steppes argentines aux volcans chiliens, des hauts plateaux boliviens aux déserts péruviens, des jungles équatoriennes aux Galapagos … Pas une plantation de café à visiter !! Lire le reste de cet article »

Réjouissante Colombie !

Réjouissante Colombie !

Parc national Farallones, Réserve naturelle Anahuac, Cali, Buga

 

Depuis quelques semaines nous progressons à pas de fourmis, de quoi faire mentir les copains voyageurs qui nous surnomment les Formules 1 du voyage. Il est vrai que traverser le continent à bord d’un vieux Fiat Ducato est une expérience tellement grisante et inoubliable que nous ne voyons pas les kms défiler. Certains la comparent d’ailleurs à celle de piloter une Ferrari sur circuit ! Ne nous enviez pas, faites comme nous, roulez en Fiat !! Lire le reste de cet article »

Les militaires, la ville blanche et les archanges

Les militaires, la ville blanche et les archanges

Popayan, Ecoparque Rayos del sol

 

Nous quittons la Laguna Cocha sous la pluie, en jeans/gros pulls/baskets. Quand nous arrivons à Popayan, 8 heures et moins de 300 kils plus tard (c’est une route de montagne, nous n’y sommes pas allés en marche arrière), nous sommes en slips/sandales. Entre temps nous avons dû perdre 2000 mètres d’altitude et gagné une vingtaine de degrés. Mais qui a mis en marche le sèche-cheveux géant qui fait souffler sur la vallée un vent brûlant ? Etrange … En quelques heures, nous sommes passés d’une petite dizaine de degrés humides à plus d’une grosse trentaine… Lire le reste de cet article »

Nos premiers pas maladroits et hésitants sur les chemins de la Colombie

Nos premiers pas maladroits et hésitants sur les chemins de la Colombie

Ipiales, Sanctuaire de las lajas, Pasto, Laguna Cocha

 

 

Pour la première fois depuis plusieurs années, nous allons séjourner dans un pays en guerre contre lui-même. Ben oui … comme nous ne sommes pas grands reporters de guerre, nous essayons d’éviter les zones de conflits quand nous voyageons, n’ayant rien à nous prouver ou à vous prouver.

 

Pourquoi nous y rendre, alors ? Ironiquement, j’aurais envie de dire pour « préparer notre rentrée en France ». Vous êtes si nombreux à nous prédire « un retour difficile dans un pays à l’agonie », que deux mois passés à louvoyer entre les FARC, les paramilitaires, les narcotrafiquants, les criminels de droit commun, les virus mousticos-antipathiques et autres joyeusetés, devraient nous permettre de retrouver la France et son cortèges d’emmerdes avec sérénité, recul et détachement.

 

Plus sérieusement, nous souhaitions visiter ce pays dont la beauté des paysages et l’accueil sont réputés. C’est ainsi que nous avons franchi la frontière entre l’Equateur et la Colombie plus motivés que jamais ! Lire le reste de cet article »

Un pied dans chaque hémisphère

Un pied dans chaque hémisphère

Quito- Mitad del mundo, Mindo, Reserva Pululahua, Otavalo, Cotacachi, Laguna Cuicocha, Parque de los condores, Ibarra

 

Notre séjour en Equateur touche à sa fin. Nous serions volontiers restés davantage dans ce joli petit pays à la biodiversité foisonnante, néanmoins la pluie a eu raison de notre patience. Hormis les 9 jours aux Galapagos, il a plu tous les jours depuis notre arrivée le 2 avril. Or, il est bien connu que « pluie du matin, chagrin » et « pluie de l’après-midi, fuis ! ». Tant qu’à la pluie du soir … on n’est pas loin du désespoir. Ce n’est pas seulement le côté déplaisant de l’humidité qui est en cause, mais aussi la difficulté de circuler sur des routes saturées d’eau ou abîmées par des glissements de terrain.

 

Avant de mettre le cap sur la Colombie, quelques escales nous ont malgré tout permis de visiter des endroits sympas ! Lire le reste de cet article »