L’élégance des villages colombiens

Zaquira, Raquira, Villa de Leiva, San Gil, Barichara

 

 

Sans regrets, nous laissons Bogota derrière nous pour rejoindre, plus au nord, les départements voisins de Boyaca et de Santander. Un débat fait rage entre les voyageurs : faut-il rechercher « l’authentique » ou privilégier le « touristique » ? Comme pour la nourriture, après de nombreux mois de voyage, il peut y avoir un certain ras-le-bol de « l’authentique », de ces villages pourris où il n’y a rien à voir mais dans lesquels nous sommes loin des endroits balisés par les guides. N’hésitons pas, en Colombie, nous allons faire du touristique ! L’avantage de celui-ci est qu’il propose le plus souvent quelque chose de joli à regarder, des endroits agréables où passer du temps. Tant pis s’il y a du monde et que les locaux sont noyés dans la masse et avant tout désireux de vendre.

 

 

Le jour où je me suis rendue compte que je n’aimais pas le sel autant que je le pensais

 

Jusqu’à présent, je pensais adorer le sel que je saupoudre en quantité sur mes assiettes déjà bien assaisonnées. Pourtant, notre visite à la cathédrale de sel m’a démontré que je me trompais.

 

Tout commence par notre arrivée dans le joli village de Zaquira, dont la visite vaut à elle seule un petit arrêt.

 

 

008

 

 

 

Néanmoins, nous ne sommes pas là pour ça, mais pour visiter sa cathédrale de sel. Une mine de sel, encore en activité, a fait construire dans les années 1950 une cathédrale, laquelle a été refaite il y a une vingtaine d’années à 180 mètres sous terre. Pour y accéder, la note est salée (bon OK, je sais …) et nous espérons donc que la « première merveille de Colombie » (autoproclamée ?) sera à la hauteur des billets laissés à la caisse.

 

Débute alors un long chemin de croix au sens propre du terme.

 

 

 

Seigneur, j'ai pechê par action, par omission ..

Seigneur, j’ai pechê par action, par omission ..

 

 

 

Lequel débouche sur « la cathédrale », toute en sel. Le guide a des superlatifs plein la bouche pour nous expliquer que nous sommes devant la plus grande croix en sel du monde. Jérôme et Charles semblent enthousiastes. Personnellement, je trouve les croix bien sobres et sculptées sans imagination.

 

 

024

 

031

– Papa, tu pries ?

– Non, je sais pas prier …

– Eh bien, c’est pas compliqué ! Il suffit de coller tes mains ensemble sous le menton, comme si tu voulais nager la brasse …

Je m’attendais à quelque chose de plus artistique, un peu comme cette unique sculpture que nous croisons au niveau des 30 boutiques qui suivent la cathédrale, à 180 mètres de profondeur.

 

 

035

 

 

Bref je suis ne suis pas emballée. Pour la seconde fois du voyage, le sel me déçoit. C’est Jérôme qui me le fait remarquer. Alors que tout le monde s’extasie devant le Salar d’Uyuni en Bolivie, j’avais trouvé ça « bof ». Idem avec la cathédrale de sel. Bof. Il est dit que je ne poursuivrai pas les visites salées !

 

 

Restons sur les chemins sans surprises !

 

A nous vautrer dans le touristique hyper convenu, nous poursuivons notre route vers Raquira et Villa de Leiva.

 

Raquira est un minuscule village connu pour son artisanat. Nous y allons donc, certains de pouvoir y dégoter quelques souvenirs. Si le village est charmant, l’artisanat transpire le made in china ou, tout au moins, l’artisanat industriel. Aucun intérêt de ce point de vue.

 

 

054

 

 

 

Direction Villa de Leiva où nos amis les Janco ont élus domiciles pour quelques jours. La ville, avec ses allures de cité andalouse, ses restos agréables, ses boutiques assez recherchées est vraiment sympa. D’autant plus sympa, que le climat et l’altitude font que les moustiques nous lâchent un peu la grappe. Pour quelques jours, nous n’avons donc plus besoin de nous pulvériser les aisselles au Baygon jaune !

 

 

090

Perdu dans la jungle urbaine, l’homme moderne se fie a sa boussole numerique: Enfin, quand ca marche !!!

 

 

Elle s’enorgueillit de posséder la plus grande place de Colombie.

 

 

067

 

 

Ce week-end là, sont célébrés les 444 ans de Villa de Leiva. A cette occasion, le marché est déplacé sur la place centrale. Curieux, c’est la première fois en un mois que nous voyons un marché en Colombie ! Rien d’exceptionnel, cependant : comme partout on y vend des fruits et des légumes, des paniers et des chapeaux, des saucisses et du boudin … C’est tout de même l’occasion de croiser quelques locaux en tenues « non occidentalisées », le poncho étant ici très répandu.

 

 

077

079

103

 

 

La soirée s’annonce animée. Après le match de foot Colombie / Costa Rica (on a droit ici à la Copa America) que des écrans géants retransmettent sur la place, un concert doit avoir lieu, suivi d’un feu d’artifice. C’est au moins ce qu’on espère jusqu’à ce que l’inconcevable se produise : la Colombie perd 3-2. Et là, c’est le drame … Tous les colombiens réunis pour faire la fête sombrent dans la déprime. Les musiciens, malgré leur meilleure volonté, n’y pourront rien. Devant le manque d’ambiance, nous rentrons donc nous coucher. Est-il possible que le foot conditionne à ce point les esprits ??? C’est pas en France que cela risquerait d’arriver (ahahaha) !

 

 

ambiance nocturne avant le drame

ambiance nocturne avant le drame

Allez les jaunes !!!

Allez les jaunes !!!

 

 

Le lendemain, nous allons visiter la plus grande maison au monde en terre cuite. Géniale, absolument géniale ! Pour l’anecdote, son architecte O. Mendoza, l’a présentée à la biennale de Saint Etienne en 2000. Le monde est petit. D’ailleurs, Saint Etienne est bien représentée en Colombie puisque la marque Casino, à travers les supermarchés Exito, commercialise ici ses produits. On reprend doucement pied avec la France …

 

 

C'est a vendre ?

C’est a vendre ?

150

168

Conquis …

 

 

Une dernière visite avant de filer : les pozos azules, charmantes lagunes à la sortie de Villa de Leiva.

 

 

 

197

221

 

230

 

 

A suivre un de ces jours …

2 pensées sur “L’élégance des villages colombiens

  • 16 juin 2016 à 20 h 59 min
    Lien Permanent

    Très belle maison ! ! On dirait qu’ils sont des mauvais perdants mdr :))))

    Répondre
  • 21 juin 2016 à 16 h 31 min
    Lien Permanent

    Coucou

    Votre choix touristique vous donne raison 🙂 je trouve Villa de Leiva très sympa ! Je pense que pour la place ils n’exagèrent pas 😉
    La maison est surprenante … Saint-Etienne … Le centre du monde je pensais que c’était Cusco ! 🙂
    Moi le sel j’adore 🙂
    Bise

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *