Changement de décor en 3 actes !

Cusco, Nazca, Réserve de Paracas, îles Ballestas

 

Nous achevons notre cinquième semaine au sud du Pérou, pays et région finalement assez loin de l’idée que nous nous en étions fait depuis la France !

 

La première bonne surprise vient des péruviens du sud, eux-mêmes. On avait entendu qu’ils étaient désagréables et uniquement intéressés par les dollars que l’on pouvait dépenser chez eux. Certes, la plupart sont là pour gagner de l’argent (et alors ?), mais nous avons dû avoir la chance de bien tomber car nous les avons découverts plutôt affables, spontanés et serviables. Sans que l’argent entre forcément en ligne de compte.

 

La seconde bonne surprise vient quant à elle de l’état de conservation et de mise en valeur des sites et des villes touristiques. On est très très loin de la Bolivie que l’on pensait sœur jumelle du Pérou à la lecture de certains blogs. Si la crasse n’est pas absente de cette partie du pays (un tour sur les plages ou à la sortie des villes met tout le monde d’accord sur ce point), la bonne chose est qu’elle n’empiète pas sur les endroits à visiter. Pas une décharge au milieu du Machu Picchu, pas une couche sale dans les autres ruines incas. Ouf ! Il est vrai que les visites sont assez chères, mais ce n’est pas un souci à partir du moment où les sites sont tondus, nettoyés et entretenus.

 

La troisième bonne surprise vient du réseau routier principal. Nous n’avons pas été obligés d’emprunter de mauvaises pistes comme au Chili pour aller visiter. Cooooool !

 

La quatrième surprise – tout court – concerne les paysages. De France, on a tous en tête l’image d’Epinal des montagnes andines de velours vert qui s’élèvent aux alentours de Cusco. Pourtant, le Pérou, c’est aussi un altiplano avec un immense lac Titicaca, une zone amazonienne qui recouvre 68% de la surface totale du pays et une zone côtière désertique ! Nous sommes passés d’un décor à un autre en quelques jours seulement. A votre tour de jeter un œil !

 

Acte 1 – Retour à Cusco et aux vertes montagnes !

 

 

 

Adieu Pisac !

Adieu Pisac !

 

 

Des ruines de Pisac, la route s’élève subitement avant de redescendre tout aussi brusquement vers Cusco. Nous avons prévu d’y faire une dernière halte pour une triple bonne raison : rencontrer la famille Lecomte, récupérer « désiré » (notre colis DHL) et retourner se goinfrer au musée du chocolat !

 

 

Vallée vers Cusco

Vallée vers Cusco

 

 

Triple mission accomplie !

 

Les Lecomte nous font l’amitié de nous attendre au camping Quinta Lala. Chouette rencontre qui nous permet de partager expériences et apéros ! Charles est quant à lui ravi d’avoir enfin 3 copains pour jouer à construire des cabanes, faire la course et … se défendre contre 2 petits allemands très très mal élevés (pas élevés du tout même, puisque les parents ont fait le choix d’une éducation sans interdits, ne trouvant rien à redire quand leur fils de 5 ans se met à vouloir égorger les nôtres avec son couteau suisse…bref, étrange…) !

 

 

Camping Quinta lala

Camping Quinta lala

Ben ... apéro !

Ben … apéro !

 

 

Le lendemain, nous ne résistons pas au plaisir de faire visiter le musée du chocolat à nos copains bretons. Ne gardons pas cette adresse pour nous ! Voilà 8 mois que nous n’en avons pas mangé ! Dégustation d’une fondue XXL très appréciée par les enfants !

 

 

Sourires "ultra bright"

Sourires « ultra bright »

 

 

Quant au colis DHL, par miracle, il est enfin arrivé ! Pourquoi a-t-il été bloqué en douanes si longtemps ? Nous ne le saurons jamais…

 

Néanmoins, l’heure du départ sonne assez rapidement. Comme à chaque fois, on se quitte à regrets. Mais c’est aussi ça le voyage ! Pour s’en remettre , goûtons donc  une chips géante !

 

 

P1150399

 

 

Heu … ! Réflexion faite, ça ira car c’est de la peau de cochon « chipséee » façon chips chinoises. Non seulement ça a le goût de la friture, mais il y a une deuxième couche de goût de  gras de cochon. Atroce ! Enfin,disons que ce n’est pas à notre goût du tout hihi

 

 

P1150407

P1150455

 

 

Direction la côte Pacifique ! Nous savons que plus de 600 kms de route de montagne nous attendent. Ce que nous ignorons, c’est qu’il nous faudra affronter 16 heures de conduite réparties sur deux jours, 3000 virages (et je suis bien en dessous du compte), dont les deux tiers en épingle à cheveux, 3 cols à plus de 4000 mètres, des dénivelés positifs et négatifs extravagants, 5 contrôles de police, pour enfin arriver à Nazca. Sains et saufs mais épuisés.

 

 

 

P1150470

La plus haute dune de sable du monde domine Nazca

La plus haute dune de sable du monde domine Nazca

P1150477

 

 

Entre temps, nous passons d’un décor de haute montagne à un décor tropical avant d’arriver en plein désert ! La température qui avoisinait les 15 degrés vers Cusco devient brusquement brûlante et suffocante. Une bonne petite claque dans nos museaux !!

 

 

P1150500

 

 

 

 

Acte 2 – Passage express dans le désert de Nazca

 

 

Nazca est connue du monde entier pour ses « lignes » et ses « géoglyphes » géants datant précisément de l’époque nazca. Nous ne serons pourtant pas très bons clients du coin, renonçant à survoler le site en avion pour diverses raisons. Pour ceux qui veulent en avoir un aperçu plus précis, je renvoie au très beau site Trésor du monde qui en offre des photos aériennes convaincantes.

 

 

 

P1150563

 

 

En ce qui nous concerne, nous nous bornerons à visiter les très inattendus aqueducs incas en forme de colimaçons, dans lesquels il est possible d’aller puiser l’eau à pied.

 

 

 

 

 

Puis de faire un petit tour sur certaines lignes visibles depuis des tours ou des observatoires naturels. Sympa, bien que peu explicite …

 

 

 

 

Acte 3 – Un désert bordé par le Pacifique : les îles Ballestas et la réserve de Paracas

 

 

Parmi les très très bonnes surprises du sud Pérou, les îles Ballestas et la réserve naturelle de Paracas figurent en tête ! De France, personne n’en a jamais entendu parler. Pourtant, ces deux endroits sont aussi inattendus que fabuleux, puisque le désert se jette dans l’océan !

 

 

P1150591

 

 

Après une nuit à l’hôtel El Mirador de Paracas, où une grande et chaude piscine attend Charles et Jérôme, nous nous levons de bonne heure pour nous rendre aux îles Ballestas.

 

 

 

 

Pour une fois l’excursion à prix raisonnable est bien organisée. Le bateau file à bonne allure vers le site du candélabre, un géoglyphe étrange et mystérieux, dont nul ne sait vraiment s’il a été dessiné à l’époque pré-colombienne, ou plus récemment par des francs-maçons, des mangeurs de cactées hallucinogènes ou des extra-terrestres. En tout cas, c’est décoratif !

 

 

De belles têtes de vainqueurs !

De belles têtes de vainqueurs !

 

 

Accélération ensuite jusqu’aux îles proprement dites pour saluer les lions de mer, les pingouins de Humbolt et les milliers d’oiseaux qui nichent là. On recroise même les vaillantes petites sternes rencontrées en Islande, lesquelles migrent 2 fois par an du pôle nord au pôle sud et réciproquement.

 

Les îles :

 

P1150612

P1150614

P1150697

DSC_0036

DSC_0040

P1150644

P1150637

 

 

Et les animaux :

 

 

 

 

A nos yeux, le clou du spectacle se trouve néanmoins ailleurs : dans la réserve naturelle de Paracas. Nous parcourrons ses pistes dans tous les sens, bluffés par la beauté des paysages. Les amateurs de désert que nous sommes sont une nouvelle fois comblés !

 

 

P1150825

P1150783

 

 

Il me semble (mais c’est mon goût personnel) que cette réserve fait partie des plus beaux endroits visités en Amérique du sud ! Petit inconvénient : le soleil y est encore plus brûlant qu’ailleurs. Du coup, la crème solaire, c’est indice 100 et 10 fois par jour …!

 

abc

cde

P1150868

P1150860

 

 

 

2 pensées sur “Changement de décor en 3 actes !

  • 17 mars 2016 à 18 h 05 min
    Lien Permanent

    100% d’accord pour la réserve, quel beau coin, (et quelles belles photos,)
    et si vous remontez sur Lambayeque, ne ratez pas les sites de la civilisation « Moche », ils ne sont pas moche du tout, au contraire,
    bonne continuation
    Christian et Armelle

    Répondre
  • 23 mars 2016 à 11 h 43 min
    Lien Permanent

    Coucou

    Vous avez pris en photo les mêmes lignes que nous 😉 pas mieux ! si ce n’est que l’avant-dernière prise nous avions conclu sur place à un arbre…
    Et oui les îles c’est vraiment beau et le mystère du chandelier reste entier!
    Bonne continuation
    Bise

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *