Qui a dit qu’il n’y avait rien à voir dans le Norte Chico ?

Vina del Mar, Maintencillo, Pichidangui, Illapel, Réserve nationale des chinchillas, Guanaqueros, Coquimbo, La Serena, Vallée de l’Elqui

 

 

Le problème avec le Chili, c’est que nous avons du mal à le quitter ! Souvent, après Valparaiso, les voyageurs bifurquent vers l’Argentine ou accélèrent sur l’autoroute pour rejoindre au plus vite San Pedro de Atacama. En prenant le temps qu’il faut, nous nous sommes rendus compte que le « Norte Chico » offrait une diversité incroyable à qui voulait bien s’y attarder un peu. La preuve en 8 jours !

 

« Je veux fêter mon anniversaire avec des copains !! »

 

Fêter ses 6 ans à Valparaiso c’était pas mal, mais rien ne peut surclasser un anniversaire avec des copains ! Problème : n’ayant pas emporté avec nous une cage pleine de copains français, le vœu semblait difficile à exaucer ! D’autant plus que, depuis 15 jours, plus un seul voyageur francophone à l’horizon …

 

On a bien tenté de faire diversion en proposant à Charles un dîner avec les pélicans rencontrés à la sortie de Vina del Mar, mais, malgré la joie provoquée par la découverte de ces beaux oiseaux, le petit n’en démordait pas : des copains français !!

 

DSC_0355

 

 

Coup de bol monstrueux, nous tombons opportunément sur Philippe, Agnès et Eva, une famille stéphanoise / bretonne partie depuis le Canada il y a 18 mois ! Bien sûr nous sympathisons immédiatement, garant pour deux jours nos campings cars de façon assez rocambolesque sur le parking d’un marchand de fruits en bord d’océan. Les enfants sont ravis  et l’anniversaire fêté dignement !

 

P1120696

P1120703

P1120717

 

 

Ambiance bretonne en bord de Pacifique, ambiance désertique la vallée derrière !

 

La côte chilienne est souvent très belle. A Cachagua, une petite île accueille des pinguins de Humbolt.

 

DSC_0365

 

A Pichidangui, les rochers découpés par les flots, nous font penser à la Bretagne.

 

P1120732

 

 

Mais, curieusement, à quelques kms en retrait, la campagne est désertique et couverte de cactées. Sortant des sentiers battus, nous faisons un petit détour par la Réserve nationale des chinchillas, lieu unique au monde puisque protégeant les derniers chinchillas à l’état sauvage. Les autres sont d’élevage ou alors transformés depuis belle lurette en manteaux de fourrure (c’est pour cela qu’ils ont été décimés au début du 20ème siècle et qu’il n’en reste quasiment plus). Petit problème : ce sont des animaux nocturnes très difficiles à voir. Heureusement, la réserve aménage un espace pour les « rencontrer ».

 

P1120748

P1120749

P1120755

P1120754

P1120757

P1120763

 

Nous passons un très long moment à nous balader et à observer le reste de la faune locale : des centaines d’oiseaux, des petites iguanes et d’autres « ratons » diurnes. Extra !

DSC_0383

P1120767

Petite iguane chilienne !

Petite iguane chilienne !

DSC_0434

 

 

Ah ! Les marchés aux poissons !

 

 

P1120836

DSC_0502

 

 

Retour sur la côte. A Guanaqueros et à Coquimbo, petit et grand ports de pêche, l’ambiance est délirante sur le port ! Pourtant, ce ne sont ni les marchands forains, ni les boums-boumss, ni les vacanciers qui mettent le feu : ce sont les pélicans et les otaries !

 

 

P1120819

 

 

Attirés par les marchands de poissons qui rejettent à l’eau les restes de poissons et de coquillages, une véritable danse animalière s’organise, les pélicans et les otaries se taillant une part de roi, tandis que les mouettes attendent de manger les restes !

 

 

DSC_0494

DSC_0495

 

 

Le spectacle est vraiment incroyable, les pélicans volant en tournoyant au-dessus de nos têtes, un bébé otarie s’en allant un poisson dans la gueule !

 

 

DSC_0486

DSC_0481

 

Les marchands de poissons et leurs clients assurent aussi le show !

 

P1120839

P1120849

 

 

Ambiance zen et coloniale à La Serena

 

 

Quand nous gagnons La Serena, notre but n’est pas d’aller une nouvelle fois vers l’océan et ses plages bondées de chiliens en vacances, mais de visiter son centre ville colonial et son jardin japonais zen ! Nouveau changement d’ambiance, donc !

 

 

P1120868

P1120869

P1120866

 

 

La Vallée de l’Elqui : des vignes au milieu du désert

 

Si proches de La Serena, nous résistons pas au plaisir de nous enfoncer dans la vallée de l’Elqui, productrice du raisin à pisco, la boisson nationale.

 

 

P1120879

P1120882P1120885

 

 

Encore une fois, les paysages sont superbes, des vignes poussant au milieu de montagnes arides.

 

 

P1120897

 

 

On y trouve aussi une production d’avocats. Bien sûr, les arbres nous surprennent par leur taille !

 

 

P1120898

Un avocatier

et ses "bébés" !

et ses « bébés » !

 

 

Les villages de la vallée sont pittoresques à souhait :

 

 

P1120902

 

Mais le clou du détour, c’est quand même la dégustation d’un cocktail à base de pisco, dans une distillerie du village de Pisco :

 

 

P1120921

P1120945

 

Bref, vous l’avez compris, il y a plein de choses à voir dans le Norte Chico !

 

 

2 pensées sur “Qui a dit qu’il n’y avait rien à voir dans le Norte Chico ?

  • 30 janvier 2016 à 13 h 09 min
    Lien Permanent

    Coucou

    ce petit mot pour vous dire que j’ai laissé ce mercredi un mail décrivant mon voyage au Pérou, comme évoqué. Si pas reçu je vous l’adresse à nouveau.
    J’ai oublié de dire dans ce mail de goûter :
    – la chicha alcool à base de maïs (attention aux degrés!)
    -les bières péruviennes,
    -au moins quelques patates (2500 variétés de pommes de terre comestibles) la meilleure celle qui a le goût d’asperge!
    – leurs soupes dont celle à la tête de mouton (même si de voir un œil flotter ça peut donner la g***)
    oui je sais je pense qu’à la nourriture mais ça fait partie du voyage :)))
    Vous verrez aussi sur les rivages du lac Titicaca (je pense que c’est la même chose côté Bolivie) ils ont la TV (avec séries américaines) mais pas l’eau courante… cherchez l’erreur…
    Bises

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *