Anniversaire neigeux, anniversaire heureux !

Mendoza, Uspallata, Aconcagua, Puente del Inca, Cerro 7 colores

 

 

L’hiver arrive en France ?! Je vous rassure ! Vous n’êtes pas les seuls à vous cailler ! La semaine passée à Mendoza nous a donné, à nous aussi, un arrière goût d’hiver !! Je dis un arrière goût car, dans une perspective « hémisphère nord », nous sommes sensés être le 15 avril, donc en plein milieu du printemps avec l’hiver derrière nous. Et voir de la neige tomber en cette saison sur les hauteurs, c’est un peu désespérant, surtout quand on arrive de déserts brûlants ! Sauf pour Charles, bien sûr, qui se languissait que nous partions en montagne nous rouler dedans !

Le cardan arrière gauche du fourgon étant réparé (ai-je omis de vous parler de nos problèmes mécaniques ?!!), et dans l’attente du colis DHL bloqué en douanes à Buenos Aires depuis 5 jours, nous avons donc tenté notre chance entre deux averses pour nous lancer à l’assaut des Heras et du massif de l’Aconcagua qui culmine à près de 7000 mètres.

 

Aux innocents les mains pleines

 

Protégés par la défunte Correa (rappelez-vous !) nous nous engageons donc dans la vallée conduisant aux massifs, espérant que les lourds nuages disparaissent. Mais plus nous avançons, plus le ciel se charge… Gloups …

 

041

043

054

 

 

Nous sommes sur le point de rebrousser chemin quand, au détour d’un virage, au milieu d’un paysage magnifique …

 

057

 

 

…  nous tombons sur ce que nous pensons être une (nouvelle) (répugnante) décharge… Des milliers de bouteilles en plastique jonchent le sol et s’accumulent le long de la route. C’est immonde.

 

071

063

072

 

 

Nous nous approchons quand même et découvrons médusés qu’il s’agit en fait d’un nouvel hommage à la défunte Correa et à ses potes !! Les argentins seraient-ils devenus fous  ?!!

images

 

061

 

Arrivés à Uspallata, mauvaise nouvelle … La route qui conduit au Chili (et accessoirement au « puente del inca » que nous souhaitons voir) est fermée en raison des chutes de neige de ces derniers jours. Des milliers de camions et des centaines de voitures sont parqués un peu partout, s’apprêtant à passer la nuit surplace dans des conditions précaires.

 

 

Qui a dit qu'il faisait bon ?!

Qui a dit qu’il faisait bon ?!

 

 

N’en sachant rien, nous doublons tout le monde et nous pointons comme des fleurs devant le gendarme en faction qui, sous les regards de centaines d’yeux effarés et un tantinet agacés, accepte de nous laisser passer car nous avons des chaînes dans le fourgon. Que c’est bon d’avoir la montagne pour nous seuls hihi ! Merci défunte Correa ! Au retour nous balancerons à tes pieds toutes nos vieilles bouteilles ! Le vœu de Charles se réalise : il neige !

 

P1080056

L’arche naturel « puente del inca » et son superbe bâtiment verrue en ruine

 

P1080060

 

 

Pourtant, il est hors de question de dormir à cet endroit. La police qui nous a laissé accéder jusque-là nous regarde du coin de l’oeil, nous faisant signe de rebrousser chemin. Il est temps car il se remet à neiger et, avec ou sans chaînes, nous n’avons pas envie de nous lancer dans une galère. Bonne décision car, au retour vers Uspallata, le temps se dégage.

 

 

080

P1080087

P1080108

 

 

 

P1080072

P1080088

P1080079

P1080082

P1080100

P1080038

 

3 mois de voyage en Amérique du Sud, 42 ans sur la planète Terre …

 

Le 15 octobre n’est pas seulement la date limite de paiement de votre taxe foncière, ni la date autour de laquelle s’organise l’incomparable vogue des noix de Firminy (42) (vous ne connaissez pas la vogue des noix ?! Quel dommage pour vous …Il est temps de vous mettre à vivre, vous avez jusqu’au 18 octobre). C’est aussi le jour de mon anniversaire.

J’ai bien failli le fêter dans le garage des frères Ricardo et Antonio de Mendoza qui pensaient battre le record du temps perdu pour changer un cardan, mais j’ai su trouver les arguments pour les faire accélérer. Ne vous méprenez pas sur le genre d’arguments !  Je leur ai simplement annoncé que nous continuerions à vivre dans notre fourgon et donc dans leur cour/garage jusqu’à achèvement des réparations. Arguments pris au sérieux puisque de 2 jours annoncés, le travail a été effectué en une seule journée et 0 nuit.

 

Le matin du 15 octobre, comme des centaines d’automobilistes et des milliers de chauffeurs routiers, je me réveille donc à Uspallata. Petite différence avec eux : j’ouvre un oeil bien au chaud dans un fourgon confortable, suivie de près par Jérôme et Charles qui ont mal dormi car ils ont eu trop chaud. Je n’ose en parler à ceux qui autour de nous ont passé la nuit par moins 5 degrés dans leurs bagnoles non chauffées. J’ai bien compris que le coup des chaînes les avait agacés la veille, inutile d’en rajouter :mrgreen: :mrgreen:  !

ça va les gars ? bien dormis ?

ça va les gars ? bien dormis ?

 

Et ce matin du 15 octobre, il fait un temps superbe ! Le massif de l’Aconcagua est en face de nous, époustouflant !

 

013

 

021

057

 

Visite au Cerro de las 7 colores :

 

Au détour d’une piste, nous tombons sur un site incroyable !

 

042

029

049

036

050

 

 

Après toutes ces émotions esthétiques, il était quand même  temps de passer à l’essentiel !

 

Charles n’en pouvait plus ! Il tenait à m’offrir son cadeau  et à souffler les bougies avec moi !

 

Et le cadeau de Charles ?! Le voici !

 

P1080117

 

 

Merci à mon petit garçon et à  tous ceux qui ont pensé à moi !

 

Retour par la route des escargots !

 

Notre colis DHL étant enfin arrivé à Mendoza (quel superbe cadeau d’anniversaire : deux moyeux et deux roulements !) nous avons pris le chemin du retour par la « ruta de los caracoles » qui relie Uspallata à Mendoza via Villavicencio moyennant 365 virages (Roland B. cette route n’est pour toi  :mrgreen: , beaucoup trop de tournants !!)

 

 

127

098126

108

 

 

Au passage nous croisons plein de petits renards pas sauvages du tout !

 

 

114118123

 

Très belle journée d’anniversaire ! Même en étant loin, je suis contente de pouvoir la partager avec vous !

 

9 pensées sur “Anniversaire neigeux, anniversaire heureux !

  • 16 octobre 2015 à 7 h 10 min
    Lien Permanent

    comme toujours photos fantastiques !!!humour et tendresse comme d’habitude!! comme j’aimerai être une petite souris dans vos bagages et pouvoir admirer ce magnifique pays. Re bon anniversaire Valérie!!

    Répondre
  • 16 octobre 2015 à 7 h 43 min
    Lien Permanent

    Je suis très contente que tu as passé une magnifique journée et le cadeau de Charles est très très beau! Je commence la journée en lisant ton blog et ton humour me réjouis!! Gros bisous

    Répondre
  • 16 octobre 2015 à 12 h 35 min
    Lien Permanent

    Bon anniversaire à VALÉRIE, gros bisous.
    Paulette a essayer d’envoyer un SMS pour l’anniversaire mais il ne part pas
    y’a t’il un astuce en plus pour qu’il vous parvienne

    Nous espérons une bonne route et moins. d’ennuis mécanique

    Le petit CHARLES va pouvoir faire un bonhomme de neige
    Gros bisous à vou trois.

    Répondre
  • 16 octobre 2015 à 14 h 36 min
    Lien Permanent

    Avec un jour de retard, nous te souhaitons UN JOYEUX ANNIVERSAIRE Valérie, bisous a vous trois.
    Sylvie et Thierry

    Répondre
  • 16 octobre 2015 à 19 h 48 min
    Lien Permanent

    Que dire ? C’est beau, c’est très beau ! On en prend plein les yeux. J’imagine que c’est encore plus époustouflant en grandeur nature. Profitez-en bien. Bises à tous les trois.

    Répondre
  • 17 octobre 2015 à 1 h 10 min
    Lien Permanent

    En retard, mais avec sincérité : JOYEUX ANNIVERSAIRE. Ceux-ci dit, je suis un peu jalouse de ton cadeau. Si on se recroise, peux-tu demander à Charles de me faire quelques chose de même style ?
    Bisous de nous 3 à vous 3

    Répondre
  • 19 octobre 2015 à 3 h 01 min
    Lien Permanent

    superbes photos! et le ponte del inca pris dans les glaces, un bijou
    bon anniversaire et si vous vous rapprochez de la côte, ça devrait se réchauffer…
    Bonne suite
    Christian et Armelle

    Répondre
  • 27 octobre 2015 à 5 h 55 min
    Lien Permanent

    Un bon anniversaire en retard… paysages epoustouflants !!! Dommage ces decharges… faudrait leur dire que le plastique ca se recycle pour faire des pulls, ca changerait de la laine.?. Gros bisous c’est l’heure de se lever…

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *